Des soupçons de diabète de type 2 ? Faites le test de dépistage en pharmacie.

Restez informés grâce à nos différentes publications.
Les
rubriques
13 novembre 2022

En Suisse, ce n’est pas loin de 500 000 personnes qui souffrent de diabète dont environ 450 000 de diabète de type 2. A l’échelle mondiale, le nombre de personnes atteintes passera de 463 millions aujourd’hui à 700 millions en 2045. Grâce au dépistage précoce du diabète de type 2, il y a bon espoir que ces chiffres se dirigent vers une baisse.

Des soupçons ? Quels signes
peuvent alerter ?

Mis à part le besoin d’uriner fréquemment et de boire régulièrement, les premiers signes qui annoncent la présence d’un éventuel diabète, soit un manque d’insuline dans le sang, sont la perte de poids, la fatigue, des troubles de vue ou la difficulté à une plaie de se cicatriser. Vous ne ressentez aucun de ces symptômes, mais vous avez des antécédents familiaux atteints de diabète de type 2 ?  Dans ce cas, il vous sera recommandé de contrôler votre glycémie au minimum une fois par année après l’âge de 40 ans.

Le diabète de type 2 est une maladie qui n’a cessé d’augmenter avec le vieillissement de la population et l’accroissement de l’obésité et de la sédentarité. Afin de réduire les éventuelles complications microvasculaires, une prise en charge précoce des patients diabétiques permet de réduire les risques et de prescrire un traitement adapté à la maladie.

Que signifie
« être diabétique » ?

Le corps n’est plus capable d’utiliser le sucre fourni dans les boissons et les aliments consommés. Cela est dû au fait que l’insuline, hormone produite par le pancréas et permettant de transformer le sucre en énergie pour le corps, n’est plus créée en quantité suffisante ou n’est plus assez efficace. Cela provoque une hyperglycémie qui se traduit par un excès de sucre dans le sang. Un taux trop élevé de sucre empêchera le corps de bien fonctionner et peut au fil du temps endommager les artères et entraîner des lésions sur d’autres organes comme le cœur, les yeux, le cerveau ou les reins.

Les différents types de diabète

Il existe plusieurs types de diabète. Les plus courants sont le diabète de type 1 et de type 2. Le diabète de type 1, autrefois appelé diabète insulino-dépendant, diabète de l’enfant ou diabète juvénile, est une maladie auto-immune qui apparaît généralement pendant l’enfance mais il peut également toucher les personnes de tout âge. Le diabète de type 1 est caractérisé par un déficit de la sécrétion d’insuline par le pancréas. Il est traité par la personne atteinte qui se fait elle-même des injections quotidiennes d’insuline.

Le diabète de type 2 est le diabète le plus fréquent. Il est quant à lui lié à l’hérédité comme à des facteurs d’hygiène de vie, apports caloriques trop élevés, excès de poids, trop peu d’exercice physique… et apparaît généralement après 40 ans. Le diabète de type 2 est silencieux : il n’est souvent constaté qu’après sept ans de maladie ! Il faut agir le plus tôt possible avant l’apparition des premiers signes, soit une cicatrisation difficile, voire une infection des plaies ou des troubles de la vision. Non diagnostiquée et non traitée à temps, la maladie peut évoluer vers une atteinte des reins ou vers une maladie cardiovasculaire.

L’hémoglobine glyquée est la mémoire du taux de sucre dans le sang. Elle indique notamment l’équilibre glucidiques des patients diabétiques. Il ne faut pas confondre la mesure du taux d’hémoglobine glyquée avec celle de la glycémie à jeun. En effet, cette dernière, indique la teneur du sang en glucose de manière ponctuelle et non en moyenne, comme la glyquée.

Le dépistage précoce du diabète de type 2
dans votre pharmacie

La pharmacie est un partenaire essentiel dans le dépistage précoce du diabète de type 2. La mesure du taux de glycémie est devenue une prestation santé courante proposée dans les activités de dépistage et du suivi des patients diabétiques. Votre pharmacien joue un rôle significatif dans la gestion de votre maladie. Il est formé à reconnaître les symptômes et à vous orienter dans les structures adaptées en vue d’une prise en charge rapide.

Vous avez des soupçons d’être diabétique ? L’équipe de spécialistes de votre pharmacieplus vous prendra en charge dans l’espace conseil de la pharmacie, en toute confidentialité. La prise en charge débute par un questionnaire (FINDRISC). Ce dernier, une fois complété, donnera un score de points de risque. Ce nombre de points permettra au pharmacien de savoir si votre probabilité de développer un diabète nécessite d’avoir recours à un test de sang. C’est-à-dire au dosage de votre hémoglobine glyquée. Si oui, on vous prélèvera quelques gouttes de sang au bout de votre doigt, les résultats arriveront en 15 minutes.

Le pharmacien les interprétera et vous donnera des conseils associés. Si l’examen révèle des valeurs anormales, il vous indiquera dans quel délai vous devriez consulter votre médecin traitant pour adapter votre traitement, à quelle fréquence vous devrez faire des contrôles et comment adapter votre style de vie pour diminuer le risque de développer un diabète.

Le diabète, une maladie incurable

Il s’agit en effet d’une maladie chronique. A ce jour, on ne peut pas guérir le diabète de type 1 et de type 2. Le diabète ne diminue pas l’espérance de vie, on peut très bien vivre avec s’il est pris en charge de manière appropriée dès le début. Le traitement doit être en grande partie gérée par la personne souffrante. Pour les personnes diabétiques de type 2, un changement de mode de vie permettra de réduire, voire de stopper la prise de médicaments. Seul le diabète de type 1 demande un traitement à base d’insuline, sous forme d’injection simple et quasi indolore. L’insuline est le traitement le plus naturel du diabète car c’est le pancréas qui la produit normalement. Ces injections ne sont pas forcément nécessaires pour traiter un diabète de type 2.

Les diabétiques ne peuvent qu’accepter leur maladie qui fera partie de leur vie. Ils devront adopter une alimentation équilibrée, pratiquer une activité physique suffisante et contrôler attentivement leur taux de glycémie.

Les diabétiques sont nombreux en Suisse et il existe diverses ressources pour les soutenir comme www.diabètesuisse.ch. Une organisation par canton existe également, à l’image de Diabète Vaud (www.diabètevaud.ch).

Sources :

Association diabète suisse : www.diabetesschweiz.ch/fr - Guide Mepha « Mieux informé sur le diabète »

Dans la même catégorie

Acouphène
Acouphène
On estime à 20% les personnes qui font l’expérience d’un acouphène et 5% en souffre de manière chronique. Explication et témoignage.
La grippe s’agrippe ?
La grippe s’agrippe ?
Le vaccin contre la grippe peut se faire chaque année. Quels sont les avantages et inconvénients de cette pratique ? Nos pharmaciens vous expliquent.
Comment trouver un sommeil paisible ?
Comment trouver un sommeil paisible ?
L’importance d’une bonne nuit de sommeil n’est pas à négliger. Découvrez les meilleures astuces pour vous endormir en paix.