Hygiène bucco-dentaire

Restez informés grâce à nos différentes publications.
Les
rubriques
30 novembre 2022

Souriez à
pleines dents !

Allant de la prévention au soulagement des maux de la bouche, la pharmacie est un lieu où l’on trouve des solutions adaptées pour l'hygiène bucco-dentaire, des conseils avisés et des produits de qualité. Eclaircissements avec Lydie Ghandi.

Hygiène buccale quotidienne, prévention d’éventuelles caries, détartrage et contrôle dentaires réguliers… Prendre soin de ses dents tout au long de sa vie permet non seulement de les conserver, mais aussi de prévenir de graves infections ou maladies. Pour Lydie Ghandi, assistante à la pharmacieplus du sentier au Sentier (VD) et spécialisée dans les problèmes dentaires, la pharmacie joue un rôle tout particulier pour l'hygiène bucco-dentaire. « Nous sommes présents pour informer et expliquer les intérêts et l’importance d’une hygiène dentaire irréprochable. Le choix de la brosse à dents, les différentes propriétés des dentifrices, le rappel des gestes adéquats du brossage de dents sont d’autant de renseignements que l’on peut apporter à nos clients. »

Pour cette assistante en pharmacie, la vente d’un produit est systématiquement accompagnée de conseils santé et de qualité. Elle précise toutefois : « Nous rencontrons malheureusement trop souvent de personnes qui franchissent la porte de la pharmacie une fois qu’un mal de dents soit apparu et les fasse souffrir. »

Saignement des gencives, sensibilité dentaire au froid ou à certains aliments acides, douleurs dans la bouche, aphte ou ulcère… Lydie regrette de ne pas pouvoir jouer un rôle davantage préventif, pour éviter les nombreux maux de la bouche, qui peuvent vite devenir très désagréables. « Il suffit parfois de légers changements dans les habitudes d’hygiène, notamment l’utilisation d’une brosse à dents douce ou un dentifrice avec les propriétés adéquates, pour que les problèmes se résolvent d’eux-mêmes. » Le passage chez le dentiste n’est donc pas systématiquement obligatoire dans la prise en charge et le soulagement de certains maux buccaux. Rendez-vous en officine.

Les gestes indispensables d’une
bonne hygiène bucco-dentaire

Pas de miracle, prendre soin de ses dents nécessite des habitudes rigoureuses et quotidiennes. L’étape clé : le brossage des dents. Et ce, au minimum deux fois par jour pendant deux minutes, recommande Lydie Ghandi. « Je conseille toujours à mes clients d’accompagner ce rituel. Une fois par jour, utiliser des brossettes interdentaires et/ou d’un fil dentaire, ainsi qu’un bain de bouche. » Attention à utiliser des produits toujours adaptés. Trop larges, les brossettes interdentaires procureront irritation et saignement. Trop fines, le nettoyage ne sera pas assez rigoureux.

Bon à savoir, en pharmacie, il existe des kits avec différentes tailles de brossettes. Ainsi, on peut les tester et trouver celle adaptée à l’alignement de ses dents. L’assistante en pharmacie insiste tout particulièrement sur le rituel du brossage du soir. « La nuit, le pH de la bouche se régénère beaucoup plus lentement. En effet, certains mécanismes se mettent en sommeil, dont celui de la salive. C’est pourquoi il est important de retirer tous les sucres et autres résidus alimentaires. Les mots d'ordre : se brosser correctement les dents et ne plus rien manger ou boire par la suite (excepté de l’eau). »

Pour Lydie, le choix de la brosse à dents n’est pas anodin. Electrique ou manuelle, à chacun ses préférences. La règle d’or ? Privilégier un poil doux. « La finesse des brosses à dents à poil doux peut être compensée par le nombre abondant de poils. Un contact respectueux avec la gencive garanti ! Les poils durs sont à bannir, nous n’avons d’ailleurs plus ce type de brosse à dents dans nos rayons. Elles sont beaucoup trop agressives. Elles décapent la gencive et l’émail, ce qui peut entraîner des problèmes de sensibilité dentaire », avertit Lydie. Ne pas oublier : le changement régulier de sa brosse à dents, tous les 3 mois minimum.

Comment choisir
mon dentifrice ?

On l’aura compris, pour l’assistante en pharmacie, qui concocte elle-même soigneusement le rayon bucco-dentaire à la pharmacieplus du sentier, le choix des produits est un critère majeur dans la santé des dents. Du côté des dentifrices, à chacun ses préférences selon ses besoins. On retrouve différentes compositions, certaines avec des propriétés anti-tartres, d’autres pour les gencives et dents sensibles ou encore aux propriétés anti-caries ou blanchissantes. Votre pharmacien vous conseillera différents produits de soins dentaires à même de soulager rapidement votre douleur, prévenir les plaques de tartres ou tous autres maux.

« A terme, il faudrait bannir les agents moussants des dentifrices », soulève Lydie en expliquant : « Bien que la plupart des dentifrices en contiennent, ces agents décapent l’émail et modifient le pH de la bouche : la salive va alors mettre beaucoup plus de temps à tamponner et revenir à son niveau de pH normal. » Comme la salive aide à la digestion des aliments, est naturellement reminéralisante, cicatrisante et lutte contre les attaques acides, plus elle met de temps à revenir à son pH naturel, plus elle met de temps à retrouver ses propriétés protectrices. Résultat ? Il y a un risque accru d’aphtes, gingivites, mycoses (muguet) ou sécheresse buccale.

Comment puis-je rendre mes dents
plus blanches ?

Fléau de plus en plus répandu, l’envie d’avoir de belles dents blanches est séduisante. Il existe différentes techniques pour les blanchir; attention toutefois à ne pas en exagérer. Lydie rappelle que naturellement, les dents sont de couleurs ivoire, jamais blanches. « Aussi, la coloration dépend de la dent. Une canine présente souvent un aspect un peu plus jaunâtre qu’une incisive par exemple. »

Les grands coupables de taches sur les dents ? Le tabac, le thé, le café, le vin rouge, certaines tisanes comme le rooibos. En cause : les tanins, substances colorées présentes dans ces boissons.
« Normalement, l’émail de la dent est une surface bien lisse, faisant en sorte que ces tanins ne s’accrochent pas et ne colorent pas la dent », précise Lydie, avant d’ajouter : « C’est lorsque l’émail de la dent s'abîme que la couleur est absorbée, car la dentine en dessous est poreuse. » Les dentifrices blanchissants vendus dans le commerce vont enlever les taches de surface, sur l’émail. Bien que Lydie soit plutôt réfractaire à l’idée de ces blanchissements, elle conseille à ses clients qui le souhaiteraient de se diriger vers des dentifrices à base de charbon. « Ce sont les seuls qui ne soient pas abrasifs. Ils auront plutôt un pouvoir absorbant pour ôter les taches et autres couleurs jaunâtres. »

Quel que soit le dentifrice choisi, le conseilplus reste le même : ne pas utiliser des traitements «blancheurs» toute l’année, mais les faire sous forme de cure (un tube, puis retour à un dentifrice moins abrasif). Il faut également privilégier leur utilisation le soir, car il est vivement déconseillé de reboire un café ou un thé après. « En effet, comme l’émail a été légèrement décapé, la coloration des tanins pénétrera encore plus vite dans les deux heures qui suivent le brossage des dents », précise l’assistante en pharmacie.

L’hygiène bucco-dentaire
chez les petits

Du côté des enfants aussi, l’hygiène dentaire est primordiale. Pour Lydie Ghandi, rien de plus important que de prendre un dentifrice adapté à l’âge de son enfant et de lui rappeler de bien rincer la bouche après le brossage.

En effet, chaque dentifrice contient une certaine dose de fluor. Si le dentifrice n’est pas adapté à l’âge ou s’il est régulièrement avalé, il y a un risque d’apparition de taches blanches sur les dents, appelée fluorose. Ainsi, en dessous de 2 ans, pas besoin de dentifrice ou qu’à titre exceptionnel, si l’enfant a mangé quelques sucreries. Puis, choisir un dentifrice spécial « 2 à 6 ans » ou « 6 à 12 ans », contenant les quantités adaptées de fluor. A partir de 12 ans, on peut s’orienter vers des dentifrices adultes. « C’est à partir de 6 ans que l’enfant commence à avoir ses dents définitives : tout ce qui est négligé sur l’hygiène dentaire pendant l’enfance pourra avoir des conséquences irrécupérables sur les dents d’âge adulte », alors la vigilance est de mise !

Quelles sont les conséquences possibles d’une
mauvaise hygiène bucco-dentaire ?

Quel que soit notre âge, si l’on ne se brosse pas correctement les dents, suffisamment longtemps et régulièrement, les conséquences se feront vite ressentir. « La bouche est la première porte d’entrée aux bactéries : sans une hygiène bucco-dentaire adéquate, on s’expose rapidement à de nombreux soucis dentaires », prévient Lydie. Ainsi, les conséquences peuvent varier entre caries, déchaussement, maladies des gencives, mauvaise haleine, voire maladies parodontales ou perte des dents. A titre d’exemple, une carie non soignée peut provoquer de graves problèmes de santé, pouvant mener à un risque cardiaque ou un risque d’accouchement prématuré pour les femmes. A préciser que face au vieillissement de la population, les défis santé en matière d'hygiène bucco-
dentaire occupent une place importante. Pour les personnes âgées, qui souffrent souvent de troubles de la déglutition et qui ont la vue et/ou la dextérité qui diminuent, les bactéries buccales peuvent être aspirées et créer des pneumonies respiratoires.

Les aphtes

Un des principaux soucis buccal soulevé par les clients que Lydie rencontre : les aphtes. Petite ulcération dans la bouche, l’aphte découle d'une légère blessure dans la bouche qui s’irrite. En cause ? Un aliment trop acide, une morsure, un brossage de dents excessif, du dentifrice trop agressif, un manque de vitamine B12 ou de zinc, fer et acide folique…

« L'aphte peut peut être relativement douloureux. Par contre, il a l’avantage de vite cicatriser, grâce au rôle actif de la salive. Il faut compter 48 heures maximum », précise l’assistante en pharmacie. On peut encore accélérer le processus avec un traitement local, grâce à une solution aux propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et hydratantes. A l’aide d’un petit pinceau, la solution est appliquée sur la zone touchée. Cela va créer un film protecteur sur l’aphte. « Dès qu’il y a un coup de fatigue, certaines personnes auront tendance à développer un aphte. Celui-ci peut également être le reflet d’une maladie auto-immune ou dû à un traitement (corticoïdes, AINS, bétabloquant). Quoi qu’il en soit, si le phénomène est récurrent et qu’il se produit plus d’une fois par mois, il faut changer ses habitudes d'hygiène bucco-dentaire », prévient Lydie.

Les caries

Au niveau de l’émail et en dessous de la dentine, la dent se compose principalement de minéraux. Un manque de minéraux a pour conséquence de rendre la dent plus poreuse. Cela laisse ainsi la porte ouverte aux bactéries de se faufiler en dessous, ramollissant et pénétrant la dent. C’est à ce stade que la carie apparaît : c’est une destruction progressive de la dent par les bactéries. La carie se développe toujours de l’extérieur vers l’intérieur de la dent. Elle peut aller jusqu’à la pulpe, provoquant des douleurs, voire un abcès dentaire. Bien que le fluor ait fait quelques polémiques, il reste la substance principale pour lutter contre les caries. A noter qu'il ne faut pas l'avaler.

Les maladies buccales : abcès, gingivites et maladies parodontales

Lorsqu’il y a trop de tartre ou qu’une carie n’est pas traitée à temps, les gencives se décollent. Les bactéries se glissent dessous et se développent dans la plaque dentaire, créant une inflammation et des saignements. C’est ce qu’on appelle la gingivite, une maladie inflammatoire d’origine infectieuse. Les symptômes de la gingivite sont nombreux. Saignement et gonflement des gencives, présence de plaques dentaires et/ou de tartre, mauvaise haleine.

« A ce stade, la prise en charge peut tout à fait être réalisée en pharmacie, avec un dentifrice et une brosse à dents adaptée » rassure Lydie. En revanche, si la gingivite n’est pas traitée, les bactéries vont continuer à proliférer. Elles vont ensuite atteindre et s’attaquer à la racine de la dent. C’est ce qu’on appelle la parodontite. En plus de saignements plus abondants, de fortes douleurs accompagnent la maladie parodontale, les dents bougent et se déchaussent. A ce moment-là, direction impérative : le dentiste.

Vous l’aurez compris, de nombreux soins d'hygiène bucco-dentaire peuvent être pris en charge et traités en pharmacie. Toujours accompagnés de conseils, vous trouverez des produits de qualité, composés chacun de différentes propriétés pour soulager différents maux. Votre pharmacien et son équipe seront là pour vous.