L'endométriose sans tabou

Restez informés grâce à nos différentes publications.
Les
rubriques
14 mars 2024

Le témoignage
de Tania

L'endométriose toucherait 10 à 15% des femmes menstruées et environ 30% des femmes présentant des troubles de la fertilité. Bien que très fréquente, elle est souvent mal diagnostiquée, car ses symptômes varient beaucoup d'une personne à l'autre.

Elle survient lorsque des cellules semblables à celles de la muqueuse utérine s'implantent hors de l'utérus, le plus souvent sur les organes adjacents (péritoine, ovaires, intestins et vessie), plus rarement sur d'autres organes, et constituent des foyers d'endométriose. Ceux-ci réagissent de façon cyclique et saignent car ils sont sous l'influence du cycle menstruel.

Bien que la cause de cette affection ne soit pas précisément connue, il semblerait qu'elle soit liée au reflux, pendant les règles, d'une partie du sang menstruel dans les trompes de Fallope pour arriver dans la cavité abdominale. Au lieu d'être détruits par le système immunitaire, les fragments de muqueuse utérine qu'il contient vont proliférer sur les organes voisins et provoquer des lésions.

Les symptômes

C'est une maladie complexe et évolutive, dont les symptômes varient fortement d'une personne à l'autre. Elle se manifeste souvent dans les premiers temps par de fortes douleurs au moment des règles ou de l'ovulation. De nombreuses femmes interprètent ces douleurs comme des douleurs de menstruation normales, ce qui peut ralentir l'identification de la maladie.

Avec le temps, à mesure que des adhérences et des cicatrices apparaissent, les troubles s'intensifient et peuvent survenir indépendamment du cycle.

Les douleurs, dont l'intensité n'est pas liée à la sévérité de la maladie, peuvent devenir invalidantes. Elles impactent la santé psychologique, la vie sociale et amoureuse de la femme.

Le diagnostic

L'anamnèse permet d'évoquer un soupçon d'endométriose en présence des symptômes typiques. Des examens complémentaires, comme une échographie gynécologique ou un IRM peuvent être indiqués.

Seule la laparoscopie, un examen de la paroi abdominale à l'aide d'un tube muni d'un objectif, permet de poser un diagnostique sûr. Lors de cette intervention réalisée sous anesthésie générale, des échantillons de tissu sont prélevés et analysés au microscope.

Le traitement

Il est propre à chaque femme, selon la localisation, le degré de gravité des troubles et l'objectif recherché.

On peut intervenir chirurgicalement pour éliminer tous les foyers visibles d'endométriose sans abîmer les tissus sains.

La maladie étant stimulée par les hormones sexuelles, la pilule contraceptive peut soulager la patiente. Un désir d'enfant va permettre de déterminer s'il faut opter pour un traitement chirurgical ou médicamenteux.

On peut également faire appel aux médecines complémentaires (acupuncture, homéopathie, etc.).

Dans la même catégorie

Test vidéo
Test vidéo
Ceci est une page de test pour les vidéos
Les douleurs menstruelles
Les douleurs menstruelles
De nombreuses femmes sont confrontées à des troubles pendant leur cycle. A quoi sont-ils dus? Quand faut-il s'en inquiéter et que faire pour les soulager?
Ça brûle? Ça pique? C'est peut-être une cystite!
Ça brûle? Ça pique? C'est peut-être une cystite!