Digestion difficile ? Évitez la tempête de vents !

Restez informés grâce à nos différentes publications.
Les
rubriques
12 septembre 2022

La liste des troubles digestifs englobe de nombreux désagréments. En tête, un phénomène souvent gênant, que l’on peine à évoquer : les flatulences. Un trouble bien connu des gens stressés, mais pas seulement.

Comment le corps réagit en cas de ballonnements ?

Après chaque repas, votre ventre est tendu et s’accompagne d’une désagréable sensation de lourdeur ? En cause, une accumulation de gaz dans l’estomac et les intestins qui peut parfois être douloureuse. Ce que l’on nomme pudiquement flatulences ou ballonnements, trahit donc une digestion difficile.

A la source, des repas mal mastiqués et trop vite avalés, le stress et les tensions. Mais aussi des aliments propices à la fermentation, des aliments gras ou riches en hydrates de carbone, peu ou pas d’activité physique…

Diverses mesures simples permettent de prévenir les flatulences. Mieux vaut consulter toutefois si elles s’accompagnent de sang dans les selles, de constipation, de fièvre, de perte de poids, de fatigue,…

Les flatulences aux différents stades de vie

Il n’est pas rare pour les femmes enceintes de ressentir une augmentation d’air dans leur système digestif. Ceci est dû au fait que l’utérus prend plus de place et peut alors s’appuyer sur l’intestin, provoquant des gaz.

Une fois la ménopause atteinte, un bouleversement hormonal survient. La chute du taux d’oestrogène notamment induit un ralentissement du transit qui peut alors provoquer une constipation et des flatulences.

Finalement, la vieillesse s’accompagne également d’une baisse de la tonicité musculaire et de la lubrification intestinale. Il n’est alors pas rare d’observer une augmentation des flatulences avec l’âge

Ce que vous pouvez faire vous-même pour soulager votre système digestif

Plus fréquente chez la femme que l’homme, l’aérophagie, soit l’accumulation d’air dans les parties digestives de l’organisme, peut être soulagée de façon naturelle. Voici quelques conseils à appliquer dans votre quotidien :

  • Mangez calmement et mâchez tranquillement chaque bouchée pour éviter d’avaler de l’air.

  • Répartissez plusieurs petits repas tout au long de la journée.

  • Réduisez les aliments susceptibles de provoquer ces ballonnements : crudités, aliments frits et gras ou encore sucrés, pâtes et céréales, alcool, épices et café, sans oublier le tabac. Évitez également les chewing-gum et autres gommes à mâcher.

  • Privilégiez les méthodes de cuisson qui diminuent les effets de certains légumes (chou) et des légumineuses (lentilles, pois-chiches).

  • Mangez simplement, sans mélanger trop d’aliments.

  • Buvez beaucoup d’eau – de préférence hors repas – et renoncez aux boissons gazeuses. Évitez l’utilisation de pailles pour boire, car elles ont tendance à nous faire avaler de l’air. Quant à l’alcool, la meilleure consigne reste le « peu mais bon ».

  • Après un repas trop copieux, faites la part belle aux infusions à base de plantes amies de la digestion. À vous fenouil, cumin, camomille, anis étoilé ou encore, parmi bien d’autres, gingembre.

  • Et pour soulager votre digestion et calmer le stress : bougez (marche, sports de saison,…) et privilégiez les techniques de relaxation (sophrologie, yoga, respiration, méditation,…).

Le cas spécifique du syndrome de l’intestin irritable (SII)

Également appelé syndrome du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle, ce trouble occasionne des symptômes qui peuvent varier selon les personnes : diarrhées, constipation, crampes intestinales, ventre gonflé, douleurs abdominales,... Ces douleurs ont un caractère chronique, peuvent s’alterner et survenir par poussées.

Les causes de ce trouble fonctionnel sont mal connues ainsi que les éléments déclencheurs des crises. La relation cerveau-intestin est de plus en plus mise en avant, et le stress est ainsi souvent mis en cause. Les aliments entrent également souvent dans la balance et il est important de déceler ceux qui causent des troubles. Nous vous conseillons alors de prendre rendez-vous avec un ou une diététicienne qui pourra par exemple vous prescrire un régime sans FODMAP.

Pour certains patients souffrant de cette affection, les probiotiques permettent de retrouver un confort digestif bienvenu. Demandez conseil à votre pharmacien qui pourra vous guider vers le complément le plus adapté.

Quand consulter son médecin en cas de ballonnements et flatulences ?

Les ballonnements et les gaz intestinaux traduisent généralement de petits écarts dans son hygiène de vie quotidienne et sont anodins et sans complications. En mettant en place les quelques conseils évoqués plus haut, les symptômes devraient rapidement diminuer.

Il existe cependant des situations plus problématiques qui demandent la consultation du médecin traitant. Une occlusion intestinale ou une infection digestive pourraient être la cause de vos douleurs. Prenez rendez-vous si :

  • Le ballonnement est accompagné de douleurs abdominales subites et que vous ne pouvez plus vous rendre à selle.

  • Les flatulences sont accompagnées de diarrhées, de vomissements, de fièvre ou d’une constipation qui dure depuis plusieurs jours.

  • Vous remarquez du sang dans les selles.

Si vos troubles digestifs ont un caractère récurrent et que vous n’arrivez pas à vous en débarrasser malgré vos efforts, ils peuvent être le symptôme d’une allergie ou d’une intolérance alimentaire. Le lactose est souvent en tête de liste des aliments à problèmes. N’hésitez pas à observer et noter à quel moment de la journée (après les repas, au réveil,...) vos troubles se manifestent afin d’en parler à votre médecin.

Le conseilplus pour soulager l’aérophagie de façon naturelle

Les plantes sont de bonnes alliées contre les flatulences : en cuisine, agrémentez vos plats de coriandre, de cumin, de graines de moutarde, de basilic et autres. Proposées en officine, diverses préparations à base d’artichaut, de berbéris, de menthe ou de chardon-Marie notamment, accélèrent le travail biliaire et renforcent la digestion. Elles sont disponibles sous forme de dragées, gouttes ou gélules.

D’autres produits permettent de calmer rapidement les flatulences et de libérer les gaz par voies naturelles, comme le charbon végétal ou l’argile. Du côté de l’aromathérapie, sur conseil de votre pharmacien, les huiles essentielles s’avèrent là encore de précieuses alliées.