pharmacieplus - nos publications

+ nos
publications

Restez informés
grâce à nos différentes publications.

Sous-menu
les articles santéplus > nutrition

Malnutrition, un problème de société
nutrition

Fléau mondial, la malnutrition n’épargne aucun pays, soulevant des problématiques bien différentes selon la forme qu’elle prend. Regard d’un expert. Nadia Pagotto

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la malnutrition peut être définie comme les carences, les excès ou des déséquilibres dans l’apport énergétique et/ou nutritionnel d’une personne. Plusieurs formes de malnutrition en découlent : la dénutrition, le surpoids et la malnutrition en matière de micronutriments.

Expert en micronutrition, le pharmacien Alfredo Garcia décortique cette dernière, forme de malnutrition la plus présente en Suisse et pour laquelle il oriente ses patients en pharmacie.

Un problème d’assimilation ? 

« Dans nos pays occidentaux, le problème majeur que l’on rencontre est lié au pH (potentiel hydrogène) de notre corps. Bien souvent déséquilibré, un pH trop acide ne permet plus le juste dosage entre les bonnes et mauvaises bactéries », nous explique Alfredo Garcia, pharmacien responsable de la pharmacieplus du flon, à Lausanne (VD). Les conséquences peuvent alors être problématiques tant au niveau des os (mauvaise assimilation du calcium), de la flore intestinale ou encore au niveau digestif. « Le corps va chercher à compenser le surplus d’acidité en allant grignoter dans les os du carbonate par exemple, qui est basique, entraînant, sur le long terme, de l’ostéoporose. » Un autre élément qui joue un rôle important dans les problèmes d’assimilation des aliments est le stress. « Vie professionnelle, vie familiale, vie de couple… la plupart des gens sont surmenés, constamment stressés et ne prennent plus assez de temps pour eux », interpelle le pharmacien. Résultat : le corps est constamment en tension et en état de stress, augmentation des problèmes d’acidité, les difficultés d’assimilation se cumulent.

Quelles conséquences d’une malnutrition ? 

En plus des impacts économiques et sociaux, la malnutrition peut entraîner, en fonction de la forme qu’elle prend, de lourdes conséquences sanitaires. La dénutrition engendre un retard de croissance dû à une sous-nutrition chronique, une perte subite et grave de poids et peut être suivie parfois de maladies infectieuses. Le surpoids entraîne l’obésité et les pathologies liées à l’alimentation, tels que les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux et le diabète. Enfin, en matière de micronutriments, la malnutrition va se traduire par des manques en vitamines et/ou en minéraux essentiels. « Un manque de vitamine D serait lié à des problèmes de dépressions saisonnières et la vitamine B12, souvent en insuffisance chez les végétariens et végétaliens, provoque des anémies et des essoufflements », donne comme exemples Alfredo Garcia. Et d’autres suivent : vitamine C pour le système immunitaire et pour renforcer les os fragiles, magnésium pour prévenir les crampes et les problèmes de digestion. La liste est longue.

Rééquilibrer le corps ? 

Ce sont souvent pour des problèmes de malnutrition au niveau des micronutriments que les clients poussent la porte des pharmacies. « En Suisse, d’une manière générale, notre alimentation est bonne. Prendre trop d’oligoéléments ou de vitamines d’un coup peut être superflu, puisque le corps doit assimiler ce surdosage et n’en a souvent pas besoin d’autant. Personnellement, je cherche à comprendre d’où vient la carence avant de la combler. Ma devise : travailler sur le fond du problème. » Ce faisant, Alfredo Garcia considère le corps dans son ensemble, avec ses réactions chimiques, ses émotions, son système nerveux, ses pensées. Il propose à ses patients de rééquilibrer leur corps : « Nous nous rendons souvent compte que les carences et leurs problèmes sous-jacents résultent d’un seul et même organe : le foie. En travaillant sur tout le système digestif et en le drainant, nous améliorerons l’assimilation des aliments et comblerons donc sur le long terme les différentes carences qui peuvent en résulter. » Le pharmacien conseille donc, entre autres, de faire des cures détox deux fois par année pour « faire un travail de fond ».

Le conseilplus

Apport nutritionnel insuffisant (manque d’appétit, dents en mauvais état), pertes accrues de nutriments (maldigestion, vomissements) ou encore besoins énergétiques accrus (maladies chroniques), nombreuses sont les situations de la vie dans lesquelles la malnutrition peut apparaître, parfois ponctuellement. Par exemple, lorsque l’on est alité après une opération ou suite à une grosse grippe, nos apports nutritifs sont réduits. Dans ces cas-là, une prise ponctuelle et bien dosée de compléments alimentaires peut s’avérer utile. Votre pharmacien vous conseillera de manière personnalisée. 

Commandez la carteplus gratuitement

Votre fidélité récompensée !

La carteplus est gratuite et valable dans tout le réseau. Elle vous permet d'accumuler des points sur chaque achat*. Ces points se transforment en cash ou en bon d'achat.

*sauf médicaments remboursés