pharmacieplus - nos publications

+ nos
publications

Restez informés
grâce à nos différentes publications.

Sous-menu
les articles santéplus > forme

Gérer les blessures sportives
forme

Bouger, c’est bon pour la santé. Avec un risque potentiel de se blesser. Interview d’un physiothérapeute rompu à la pratique sportive. Kristin Aubort

En hôpital ou en privé, la physiothérapie occupe une place de référence en matière de prévention des blessures sportives, de leur traitement, de préparation physique ou encore d’évaluation avant la reprise d’une activité sportive. Son objectif principal ? Rendre leur mobilité aux personnes touchées par une blessure, une maladie, un handicap, des douleurs aiguës ou chroniques…

« En bref, nous avons trois domaines d’activité, en hôpital et en privé : le système musculo-squelettique, le système neuromusculaire et le système cardio-respiratoire » précise Sébastien Pellet, directeur de Physio Clinics (www.physio-clinics.ch), à Lausanne. L’avis de cet ancien sportif d’élite – il a longtemps joué au hockey en 1re ligue et en ligue B –, physiothérapeute d’équipes sportives de haut niveau.

Quelles sont les blessures que l’on observe le plus fréquemment chez le sportif du dimanche comme chez l’amateur éclairé ?

Chez un sportif du dimanche, le claquage et l’entorse sont de grands classiques mais on constate souvent une lésion musculaire, une petite déchirure musculaire, une cheville ou un genou tordu… Au printemps, au moment de la reprise du jogging et du vélo, les claquages et chutes sont fréquents. L’hiver, on observe une recrudescence des blessures aux genoux, des ligaments croisés, des poignets – par exemple chez les snowboardeurs –, des épaules ou encore des contusions au niveau de la colonne vertébrale.

Le jogging figure en tête de liste des sports qui ont la cote. Que conseillez-vous à titre préventif ?

Comme pour tous les sports, je pense qu’il est utile de suivre un cours avant de pratiquer le jogging en solo : cela permet d’éviter les douleurs et lésions. En ce qui concerne ce sport à la mode, j’observe une recrudescence de tendinites du pied, du genou ou de la hanche. Cela arrive lorsque l’on court sur le béton au moins une à deux fois par semaine et que l’on ne porte pas de chaussures adaptées. Il est important de privilégier une semelle adaptée à sa morphologie.

Quels sont les bons réflexes en cas de blessure et/ou de douleur ?

Les conséquences sont différentes d’un cas à l’autre. Si une douleur apparaît pendant l’effort ou empêche de pratiquer son sport, il faut savoir dire stop ! Dans ce cas, on va mettre le membre au repos et appliquer dessus une compresse froide. Cela dit, il n’y a pas d’interdiction à faire du sport en cas de douleur mais il faut soigner et adapter son comportement afin de soulager la zone touchée. Quand on a des courbatures après avoir fait un effort, le meilleur moyen de les faire disparaître c’est de faire du sport le lendemain !

Comment anticiper les blessures sportives ?

Nous sommes faits pour bouger, avec une activité globale qui mobilise tout notre corps. Notre corps est fait de 70 à 90 % d’eau : si elle stagne, elle sent mauvais ! Il faut, comme un ruisseau, la faire couler par le mouvement. La règle de prévention de base c’est de faire un sport adapté à soi, à ses objectifs et ambitions. Il s’agit également d’être bien équipé et de préparer progressivement sa musculation et son cœur. Cela ne se fait pas du jour au lendemain ! Là encore, suivre un cours est bénéfique.

Vos conseils pour reprendre une activité sportive ou physique après s’être blessé ?

Après un accident, il est important d’attendre que le corps soit prêt. Le physio va travailler là-dessus : retravailler l’équilibre, la force, la mobilité puis le travail fonctionnel tel que course, saut, équilibre sur une jambe… Les principes et le temps de cicatrisation sont les mêmes pour un amateur que pour un sportif d’élite mais ce dernier va venir se faire traiter plus souvent car ses objectifs de récupération ne sont pas les mêmes.

Trouver semelle à son pied : l’avis du spécialiste

« Il y a 20 ans, alors que je faisais de l’athlétisme, j’ai souffert de blessures liées au sprint. Le médecin du sport qui me suivait m’a fait contrôler mes pieds chez un podologue et cela m’a incité à me former en tant que podo-orthésiste » nous confie Arsène Ayebi, podo-orthésiste et spécialiste en analyse podologique et orthopédie sportive chez Podo-concept, à Lausanne.

« Nos pieds sont la base de notre posture et lorsque des douleurs s’installent, par exemple à cause d’une mauvaise statique du pied (pied plat, pied creux…), toute la chaîne posturale est perturbée. Tout le monde est concerné mais le sportif y est plus sensible. Pour éviter des douleurs à la cheville, aux genoux, aux hanches, au dos voire même aux cervicales, une personne qui veut démarrer la course a intérêt à vérifier si ses chaussures de sport sont appropriées à ses besoins et si nécessaire, quel type de semelles sont adéquates dans son cas. On observe en effet parfois une défaillance posturale que l’on va équilibrer à l’aide d’une semelle intérieure adaptée. Soutenir le pied permet d’agir à titre préventif et l’on peut aussi opter pour des semelles qui s’adaptent à toutes les chaussures, même des ballerines » explique ce spécialiste qui travaille en collaboration avec des médecins du sport, des ostéopathes, des physiothérapeutes…

Bonne nouvelle : sur prescription médicale, ces semelles peuvent être prises en charge par les assurances complémentaires. On n’hésitera pas à se renseigner auprès de sa caisse. 

Commandez la carteplus gratuitement

Votre fidélité récompensée !

La carteplus est gratuite et valable dans tout le réseau. Elle vous permet d'accumuler des points sur chaque achat*. Ces points se transforment en cash ou en bon d'achat.

*sauf médicaments remboursés