pharmacieplus - nos publications

+ nos
publications

Restez informés
grâce à nos différentes publications.

Sous-menu
les articles santéplus > conseils santé

Conjonctivite - une prise en charge personnalisée
conseils santé

Une prestation netCare, qu’est-ce que c’est ?  

Besoin d’un conseil médical et d’un médicament lors de maladies courantes ou de petites blessures? Afin de vous éviter, dans certains cas, de devoir vous rendre en urgence chez le médecin, les pharmacieplus vous proposent une prestation netCare. Derrière ce nom un peu barbare, se cache l’idée de prendre en charge à la pharmacie un patient lorsque celui-ci a un besoin urgent de santé qui ne nécessite pas forcément une visite chez le médecin. «Véritable entretien personnalisé, le netCare répond à une problématique de soin de premiers recours», nous explique Anne-Line Feutelais, pharmacienne à la pharmacieplus de saint-jean, à Genève (GE). A l’image de la conjonctivite, de la cystite, d’une verrue ou encore d’une piqûre de tique, nombreuses sont les bobologies qui peuvent être traitées de manière complète et personnalisée à la pharmacie, sans avoir besoin de passer par la case urgence ou médecin. «Quel que soit le type de pathologie, la prise en charge ne se fait pas au comptoir. Après discussion et si nous le jugeons nécessaire, nous invitons le patient à se rendre dans un espace de soin dédié afin de privilégier la confidentialité et l’échange de qualité», précise la pharmacienne. Représentant un premier triage, la prestation netCare se fait sans rendez-vous. Le patient bénéficie ainsi d’un entretien personnalisé et d’une aide par un professionnel de la santé : le médicament adéquat, au besoin, lui sera remis immédiatement, même s’il n’est disponible que sur ordonnance.  

Je me soigne directement à la pharmacie

Prenons un exemple. A la pharmacieplus de saint-jean, presque 40% des consultations netCare sont relatives à des conjonctivites infectieuses. «Nous avons tout un panel de patientèle qui vient consulter pour cette problématique, allant du tout-petit jusqu’à la personne âgée», souligne Anne-Line Feutelais. Une fois que la personne accepte la consultation, elle est installée dans l’espace de soin. La première partie de la prise en charge se focalise sur l’écoute afin de récolter toute l’histoire du patient par rapport à sa problématique. «Dûment formés pour une telle prise en charge, nous suivons des algorithmes qui nous aiguillent, en fonction des symptômes du patient, vers des solutions adaptées et personnalisées à sa problématique», explique Anne-Line Feutelais, convaincue de l’intérêt de ses entretiens. Afin de faire un premier triage complet, l’algorithme présente également des alertes aux pharmaciens pour, en cas de besoin, encourager le patient à aller consulter un service d’urgence ou prendre rendez-vous avec son médecin de famille.  

Zieuter l’évolution et les symptômes  

Souvent d’origines virales, les conjonctivites sont très contagieuses. Paupières enflées, brûlures, yeux rouges, larmoyants et supportant mal la lumière... Il advient de les traiter, car elles peuvent vite devenir désagréables, voire handicapantes. «En fonction de la situation, de l’âge du patient et de son historique, on va privilégier un traitement crescendo, c’est-à-dire que nous ne commencerons généralement pas immédiatement avec des antibiotiques, qui sont plus invasifs que d’autres traitements», précise Anne-Line Feutelais. Rinçage au sérum physiologique, évitement du port de lentilles, nettoyage de l’œil avec des compresses de thé noir ou de camomille... Après plusieurs recommandations, la pharmacienne conseille l’application d’un collyre naturel dans un premier temps, à base d’euphraise par exemple. «En deuxième intention, on préconise un collyre désinfectant à base d'antiseptique, afin de traiter l’infection d’une manière plus large, au niveau bactérien.» Initialement en vente libre, ces médicaments ophtalmiques sont désormais sous ordonnance, que le pharmacien peut lui-même prescrire. En dernier ressort et si l’infection est trop avancée, on recourra aux antibiotiques. L’avantage d’une prise en charge netCare? Un suivi personnalisé. «Quelques jours plus tard, nous rappelons le patient – avec son accord au préalable bien sûr – afin de suivre l’évolution de son affection. Le bilan ne dure que quelques minutes. En fonction du résultat, nous pouvons adapter le traitement ou diriger la personne vers un ophtalmologue.»  

L’avenir de la prise en charge personnalisée

Souvent méconnues de la population, les prestations netCare n’étaient initialement pas faciles à proposer aux patients. «On a parfois de la peine à facturer nos services», confie la pharmacienne, convaincue que la prise en charge personnalisée est le présent et l’avenir du métier. Elle ajoute: «En réalité, les patients sont systématiquement reconnaissants de bénéficier de telles prestations. Elles représentent une vraie plus-value pour les personnes qui ont une grande franchise par exemple, ou qui n’ont pas le temps ni l’envie d’attendre en salle d’attente ou aux urgences. Le netCare est un travail d’équipe, où tout le monde est gagnant : le patient, qui bénéficie d’une meilleure prise en charge, d’une écoute et d’un contact de confiance. Le pharmacien, qui peut accompagner une personne sur des problèmes ponctuels et qui est payé pour ses compétences et pas pour une vente de produit. Les assistants, qui sont proactifs en proposant le service aux patients.» 

Le conseilplus 

Jeux au sol, contacts rapprochés, canal lacrymal qui se bouche plus rapidement... Attention aux tout-petits, qui sont particulièrement sujets à développer des conjonctivites. «Les contagions sont encore plus rapides chez les enfants, à la crèche notamment, c’est pourquoi il est important de traiter rapidement leur conjonctivite. Sécrétion, yeux collés, très souvent associée à un rhume, l’affection est souvent d’ordre viral. Nous la traitons avec les mêmes solutions que chez l’adulte.»  

Commandez la carteplus gratuitement

Votre fidélité récompensée !

La carteplus est gratuite et valable dans tout le réseau. Elle vous permet d'accumuler des points sur chaque achat*. Ces points se transforment en cash ou en bon d'achat.

*sauf médicaments remboursés