pharmacieplus - nos publications

+ nos
publications

Restez informés
grâce à nos différentes publications.

Sous-menu
les articles santéplus > soins des pieds

C’est l’été, occupez-vous de vos pieds !
soins des pieds

Tant qu’ils respirent la santé, nos pieds effectuent leur travail quotidien sans se faire remarquer. Nos conseils pour les dorloter. Eileen Guhl

Marcher, courir, danser, appuyer, pousser, équilibrer… : jour après jour, nos pieds font un travail formidable. Pourtant, trop souvent négligés, oubliés, enfermés, étouffés, déshydratés, ils méritent tous nos soins.

Pied de nez aux mycoses

Ah, quel plaisir de se balader pieds nus ! Le hic, lui, est microscopique puisqu’il s’agit de Trichophyton rubrum et Candida albicans, deux champignons microscopiques responsables de la mycose des pieds, voire même de la mycose des ongles de pied pour le second. Vestiaires, piscines, douches communes, chambres d’hôtels, logements de vacances ou certaines chaussures fermées : gare à la contagion ! Portez des tongs puis lavez vos pieds avec un savon au pH neutre. Pour les chausser, misez sur les chaussettes en coton et les chaussures avec semelles en cuir.

Stopper la propagation

« La mycose de l’ongle débute par le gros orteil et se trahit par une décoloration partielle de la zone affectée. Dans ce cas, je recommande de montrer son pied à son pharmacien afin qu’il vérifie qu’il s’agit bien d’une mycose. Cette affection est bénigne mais sans traitement, l’ongle va s’effriter. Mieux vaut aussi éviter qu’elle se propage aux autres ongles. Pour la traiter, je préconise l’application hebdomadaire d’une solution liquide sur le pourtour et la surface de l’ongle, à l’aide d’une petite spatule », commente Carolina Santos, pharmacienne responsable de la pharmacieplus du forum, à Nyon (VD) avant d’ajouter : « Cela exige de la patience puisque la thérapie se poursuit durant 6 à 12 mois, le temps que l’ongle sain ait repoussé complètement. Lorsqu’un traitement est assez long, comme ici, je fais un suivi du patient et l’invite à revenir nous voir un mois après le début du traitement. Cela me permet si nécessaire de stimuler sa motivation. »

A noter, diverses solutions sont proposées en officine : crèmes, solution liquide (en spray, stylo, flacon avec applicateur), huile essentielle de tea tree, poudre antimycosique, voire lessive spécifique.

Verrue ou durillon ?

A l’instar de la mycose du pied et de l’ongle, les lieux humides et chauds tels que piscines et vestiaires, sont propices à la propagation du virus responsable des verrues. Plus laides que douloureuses, parfois fugaces, elles peuvent en revanche se montrer tenaces et même, faute de soins, se propager à d’autres zones du corps comme les mains par exemple. En matière de prévention, évitez de vous déplacer pieds nus dans ces espaces et, désinfection oblige, traversez sans l’esquiver le pédiluve !

« Les gens confondent facilement une verrue avec un cor ou durillon. Or ce dernier est le résultat d’un épaississement de la peau, dû à un frottement continu à cet endroit » souligne Carolina Santos. « En officine, pour soigner une verrue, on peut opter pour la cryothérapie, un traitement par le froid efficace et rapide. Nous disposons par ailleurs de préparations naturelles à base d’acide formique, qui permettent d’assécher la verrue de manière ciblée ainsi que de coricides. Certains de ces derniers conviennent également pour les verrues » précise notre pharmacienne. Et de rappeler qu’un épiderme sain offre une barrière de protection plus solide : « Pour la peau de nos pieds, le plus important c’est d’en prendre soin régulièrement (bains de pieds, râpe) et de l’hydrater à l’aide d’une crème spécifique. »

Zoom sur le pied diabétique

En Suisse, 3 à 7 % des personnes diabétiques souffrent d’une infection au pied. La faute à différents mécanismes plus ou moins associés (la neuropathie, qui touche les nerfs moteurs et sensitifs des pieds et des mains, l’artériopathie, qui provoque un rétrécissement des vaisseaux et la troisième, l’infection, qui aggrave les troubles). Le risque de lésion à cette extrémité est en effet potentiel chez ces personnes et l’ensemble de ces affections est regroupé sous l’appellation de « pied diabétique ». « Une plaie ordinaire qui reste négligée par le patient parce que la sensation de douleur est faible, peut mener à des graves complications telles que nécroses, ulcères, infections et parfois amputation. Prendre soin de ses pieds est d’autant plus indispensable et, s’il est bon de couper et limer ses ongles – pas trop courts – régulièrement, il est recommandé dans ce cas de se rendre chez un podologue une à deux fois par année pour le gros du soin » souligne la pharmacienne.

A lire : La brochure « Le diabète et vos pieds », à commander ou télécharger sur www.diabetesuisse.ch.

Commandez la carteplus gratuitement

Votre fidélité récompensée !

La carteplus est gratuite et valable dans tout le réseau. Elle vous permet d'accumuler des points sur chaque achat*. Ces points se transforment en cash ou en bon d'achat.

*sauf médicaments remboursés