pharmacieplus - nos publications

nos
publications

Restez informés
grâce à nos différentes publications.

Sous-menu
les articles santéplus > saison

Attention pollens !
saison

De janvier à septembre, les pollens qui croisent notre route dérèglent parfois notre système immunitaire, réactions allergiques en prime.

Le soleil réchauffe l’atmosphère, une légère brise, les insectes butinent. Toutes les conditions sont réunies pour que les pollens puissent assurer la fécondation des plantes. Transportés par le vent, des myriades de grains minuscules, le plus souvent invisibles à l’œil nu, pénètrent nos voies respiratoires et se déposent sur nos muqueuses.

« Tous pollens confondus, certains enfants et adultes vont développer les symptômes de la rhinite allergique à différents moments de l’année, avec des manifestations plus ou moins sévères. Le calendrier des allergies – distribué en officine - permet de déterminer quelles sont les plantes allergènes que l’on peut soupçonner à un moment donné. Quant à l’allergotest (voir www.pharmacieplus.ch), il permet de cibler précisément la plante incriminée » souligne Laetitia Jaren, pharmacienne à la pharmacieplus de la cigale, à Lausanne. « Je pense qu’il ne faut pas prendre ces réactions à la légère car cela peut être handicapant, perturber le sommeil, l’activité professionnelle ou encore le travail scolaire, induire de la fatigue… » Et de rappeler qu’en matière d’allergie, miser sur la prévention est incontournable. « Outre les mesures non médicamenteuses (ndlr : voir p. 14), nous pouvons proposer différents médicaments à prendre à titre préventif ».

Et si malgré tout…

Si malgré les précautions prises, une allergie au pollen se déclare, la pharmacienne va diriger son conseil en fonction des symptômes qui dérangent le plus la personne : « Rougeurs, démangeaisons ou gonflement, il peut s’agir de la muqueuse nasale, des yeux… ou des deux. Nous allons également nous assurer qu’il n’existe pas d’atteinte respiratoire – une toux sèche durant la nuit par exemple – afin de prévenir l’apparition d’un asthme pollinique. En cas de doute, notamment s’il est question d’un enfant, on consultera son médecin traitant ».

Pour calmer ou supprimer la réaction allergique, que ce soit au niveau local ou au niveau systémique (global), la pharmacienne préconise l’utilisation d’un médicament antihistaminique en spray, collyre ou tablette. « Pour décrocher les pollens de la muqueuse nasale par exemple, on va commencer par un lavage du nez à l’eau physiologique et, si nécessaire, instiller un collyre dans les yeux pour calmer leur inflammation. Dans des cas plus marqués, on va administrer un corticostéroïde en spray nasal durant au maximum deux semaines. Sans amélioration, nous allons renvoyer le patient au médecin ». Bon à savoir, parmi diverses thérapies complémentaires conseillées en officine, l’homéopathie dispose de différents remèdes préconisés notamment pour l’enfant et la femme enceinte.

Données et prévisions polliniques au quotidien

> Infos polliniques, météo…

www.meteosuisse.ch + App

> Infos polliniques pour la Suisse

www.pollenetallergie.ch + App

> Infos polliniques pour l’Europe

www.polleninfo.org + App

Le conseilplus

A l’instar d’aha ! Centre d’Allergie Suisse, Laetitia Jaren observe qu’une désensibilisation allergique est une option intéressante, à privilégier selon le cas. « En matière d’allergie, nous pouvons agir avec des médicaments sans toutefois la garantie d’une réponse optimale chez tout le monde. Chez certains, la seule solution reste la désensibilisation allergique. Ce traitement causal, qui se fait chez un allergologue et peut durer plus de trois ans, modifie le terrain allergique en profondeur. Il offre une nette amélioration et permet de prévenir l’apparition de nouvelles allergies ainsi que l’apparition d’un asthme chez une personne qui souffre de rhinite ».

Commandez la carteplus gratuitement

Votre fidélité récompensée !

La carteplus est gratuite et valable dans tout le réseau. Elle vous permet d'accumuler des points sur chaque achat*. Ces points se transforment en cash ou en bon d'achat.

*sauf médicaments remboursés