pharmacieplus - nos publications

+ nos
publications

Restez informés
grâce à nos différentes publications.

Sous-menu
les articles santéplus > art de vie / bien-être

Art et santé : Et si on égayait nos murs?
art de vie / bien-être

Un nombre croissant de publications scientifiques prouve que transformer l’univers visuel des institutions médicales et sociales avec des créations artistiques adaptées peut accélérer le processus de guérison des patients et améliorer leur bien-être. Nadia Pagotto

La frontière de l'univers hospitalier

Entre sentiments de vulnérabilité, d’angoisse et de stress et la séparation avec la famille, un séjour à l’hôpital ou en institution spécialisée peut vite plonger les patients ou les résidents, petits et grands, dans un univers qui leur semble hostile. En 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publie une étude attestant des bénéfices de l’art pour la santé, tant physique que mentale. Ainsi, les établissements de santé ont de plus en plus recours aux activités artistiques comme complément aux protocoles thérapeutiques ou pour renforcer ces derniers.

La Fondation Anouk: un pont entre l’art et la santé  

En voilà une qui a bien compris les bienfaits de l’art et des couleurs sur la santé de chacun: c’est la Fondation Anouk. Co-créée en 2008, par sa co-directrice actuelle Vanessa von Richter, la Fondation s’est inspirée de l’histoire d’Anouk, une petite fille qui doit suivre des traitements récurrents, se rendre régulièrement à l’hôpital et séjourner souvent dans des institutions spécialisées. Une expérience qui se transforme vite en une grosse appréhension de l’environnement hospitalier. «Stress, peur, inquiétude... c’est toute une chaîne d’émotions négatives que ressent non seulement la petite patiente, mais aussi ses proches et le personnel soignant», précise Vanessa von Richter. De ce constat, la Fondation est créée et regroupe une équipe d’artistes expérimentés et un médecin. Une seule idée en tête: apporter du soleil dans la vie des enfants et des adultes vivant des périodes difficiles loin de chez eux en transformant leur environnement en institution avec une méthode de fresques thérapeutiques. «Au départ, nous nous sommes demandé comment nous pouvions améliorer l’environnement dans les hôpitaux et institutions spécialisées», se rappelle avec nostalgie la co-directrice. En discutant avec Marina Duroux, cheffe de projet à la Fondation, elle nous explique pourquoi cette idée de fresque, toute simple mais très aboutie, a fait la différence. «Nous ne pouvions pas changer les traitements. Ni les blouses blanches du personnel médical. Ni même les odeurs. Encore moins les diagnostics. En revanche, nous pouvions modifier l’univers  

visuel des établissements.» Initialement neutres, traditionnellement blancs, les murs des hôpitaux créent souvent des espaces froids, sans vie. «Grâce à nos fresques murales, nous les réchauffons, nous les humanisons et nous leur faisons raconter des histoires», se réjouit Marina Duroux. Un succès immédiat, avec dès les premiers projets, des réactions et émotions positives et rayonnantes des patients et du personnel.  

Les fresques murales: une méthode inclusive…

Derrière ces belles fresques se cachent bien évidemment les artistes. Neuf au total, chacun d’entre eux a suivi une formation continue spécifique, en plus de sa formation initiale dans une école d’art ou de design. Qu’est-ce que cela veut dire être diagnostiqué autiste? De souffrir de troubles psychiatriques? D’être immobilisé dans une chaise roulante? D’avoir des problèmes respiratoires? Chaque artiste est sensibilisé précisément à travers une formation continue, à toutes ces différentes pathologies, à leurs effets secondaires et aux environnements hospitaliers, afin de pouvoir proposer une solution concrète sur les murs. Résultat? Chaque institution et chaque espace ont leur fresque personnalisée. «On ne va pas raconter la même histoire, utiliser les mêmes couleurs et illustrer les mêmes messages pour une personne qui est en oncologie ou pour un patient en salle de réveil. Bien plus qu’une simple décoration, chaque fresque répond à des besoins personnalisés en fonction des différents lieux», précise Marina Duroux, qui accorde une grande importance à ce travail de personnification. La méthode utilisée dans le choix d’une fresque suit cette même idée: «Nous collaborons systématiquement avec le personnel soignant des lieux ainsi qu’avec les patients ou les résidents, voire avec leurs proches. Grâce à cette méthode inclusive, nous comprenons ce que les bénéficiaires souhaiteraient, ce qui les apaiserait, ce qui faciliterait leur séjour ou leur traitement», souligne Vanessa von Richter. La fresque murale se transforme alors en un véritable outil de travail, d’éducation et de communication, qui délivre des messages: «Pour un service d’urgences pédiatriques, nous avons représenté le protocole du lavage des mains. Le faire d’une façon ludique et dessinée, avec des personnages parlants, pousse les enfants à s’y intéresser et à le mimer», donne comme exemple Marina. Ainsi, les fresques peuvent expliquer un traitement, illustrer l’importance d’attacher sa ceinture en voiture ou de regarder la route avant de traverser, dédramatiser le processus d’une IRM ou d’une radio, mettre en évidence une alimentation saine, faire passer des messages sur l’égalité… la liste de projet est longue et presque infinie!  

… un résultat sensible

Après chaque projet, la Fondation Anouk reste en contact avec les institutions afin d’évaluer l’impact, à travers des entretiens qualitatifs, des fresques sur les patients et/ou les résidents, les familles et le personnel médical. Les résultats sont sans appel: effet apaisant, développement de l’imagination, diminution de la peur de l’hôpital grâce à la création d’un environnement accueillant et chaleureux, interactions plus nombreuses et qualitatives entre le personnel soignant et les jeunes patients, distraction pendant les soins, renforcement de la communication entre les enfants. On ne compte plus les bienfaits qu’elles apportent. Pour Marina Duroux, c’est tout un équilibre à trouver: «Déjà, la fresque est un formidable outil pour accueillir le patient, casser l’univers cliniquement blanc et froid. Ensuite, elle va l’accompagner tout au long de son séjour à l’hôpital ou dans son lieu de vie pour les résidents des EMS. Elle est toujours là, subtilement présente.» A titre d’exemple, les deux femmes racontent comment une fresque dans un établissement médico-social, qui représente pour la plupart des résidents leur dernier lieu de vie, a transformé la vie de ces derniers, ainsi que celle de leurs proches et du personnel. «Nos peintures suscitent de nouvelles discussions, amènent un changement d’ambiance plus chaleureux et réunissent les personnes dans l’espace, apportent un sentiment d’être inclus et considéré, en s’appropriant le projet dès le départ – lorsqu’on leur demande leurs avis. Les fresques vont plus loin qu’une simple décoration. Il est toujours question de savoir comment transformer l’environnement en donnant des stimuli positifs à des personnes souvent vulnérables», explique Marina. Finalement, Vanessa conclut sur les effets à moyen terme: «Nous avons également observé une diminution des effets secondaires et des complications à la sortie des établissements de santé, notamment chez les enfants. Ainsi, nous avons constaté une baisse des angoisses, des cauchemars et des épisodes dépressifs.» Aujourd’hui, la Fondation compte plus de 220 projets sur mesure dans une centaine d’institutions à travers 17 pays, faisant profiter de son art à plus de 4,5 millions de personnes, patients et professionnels confondus. La Fondation Anouk, entre art, bienveillance et empathie, réussit son pari à merveille: elle redonne du soleil dans la vie des enfants et des adultes vivant des périodes difficiles loin de chez eux, et pas qu’à eux! 

La Fondation Anouk

Réalise des fresques thérapeutiques pour améliorer le bien-être des patients, des résidents, des familles et du personnel dans les institutions.

www.anouk.org

Commandez la carteplus gratuitement

Votre fidélité récompensée !

La carteplus est gratuite et valable dans tout le réseau. Elle vous permet d'accumuler des points sur chaque achat*. Ces points se transforment en cash ou en bon d'achat.

*sauf médicaments remboursés