pharmacieplus - nos publications

+ nos
publications

Restez informés
grâce à nos différentes publications.

Sous-menu
les articles santéplus > beauté et peau

A bas les poils
beauté et peau

Rasoir, crème épilatoire, cire froide, chaude, épilateur électrique... A chacun sa technique pour se débarrasser des poils dont il ne veut plus! Décortiquons ensemble les différentes méthodes et les conseils pour chacune d’entre elles.

Le rasoir

Fameuse petite lame qui peut nous sauver lorsque l’on est pressé, le rasoir est rapide et efficace. C’est la méthode la plus commune et répandue, elle est indolore et pratique.

Le poil va être coupé à sa racine, c’est-à-dire qu’on va enlever la partie visible. La repousse va être automatiquement plus rapide et surtout plus forte: le poil va repousser plus foncé et dru.  

Lorsque l’on rase une zone, on enlève les cellules qui sont à la surface de la peau. Ainsi, de micro-abrasions sont facilement observables au niveau de la peau, c’est ce qu’on appelle des micro-dermabrasions, qui vont engendrer un risque de petites infections au niveau des plaies formées. Les peaux fines sont particulièrement à risque.

De plus, cette méthode peut favoriser l’apparition des poils incarnés. Ceux-ci sont connus pour s’entortiller et ne pas trouver le chemin pour sortir correctement de la peau. Résultat: les bactéries s’accumulent et laissent derrière elles rougeurs, inflammations et parfois même, douleurs.  

Afin d’éviter toute infection, il n’y a pas besoin de désinfecter toute la zone après chaque passage au rasage. Par contre, hydratez correctement votre peau à l’aide de crèmes assainissantes et réparatrices. Du côté de l’aromathérapie, il existe des solutions naturelles comme l’hydrolat: on utilise l’eau florale issue de la distillation d’une plante ou d’une fleur à la vapeur d’eau pour profiter de toutes ses différentes vertus. Par exemple, l’hydrolat de menthe pour le côté frais, et l’hydrolat de calendula pour l’apaisement des peaux subissant le feu du rasoir ou les petites inflammations post-épilation.

Pour éviter l’apparition de poils incarnés, la meilleure méthode est d’exfolier régulièrement les zones à risque, comme le maillot. De plus, certaines crèmes vont prévenir et diminuer l’apparition de ces poils (voir ci-dessous).  

La crème dépilatoire

En répartissant la crème sur la zone souhaitée, cette technique permet une épilation par désintégration du poil à sa base. Le principe actif le plus communément utilisé est celui de l’acide thioglycolique. Tout comme celle du rasage, cette méthode est indolore.

La repousse sera légèrement meilleure qu’après un rasage; toutefois, les poils repoussent vite, plus durs et foncés.  

Bien qu’il existe de plus en plus de marques qui privilégient une composition la plus neutre possible, le principe reste chimique. Moins recommandé pour les peaux sensibles qui auront vite tendance à faire des réactions allergiques ou cutanées.  

Respectez le temps de pose du produit, généralement une dizaine de minutes! De plus, si vous avez la peau sensible ou si vous souffrez d’allergies fréquentes, testez la crème sur une petite partie de la zone à épiler avant de la faire au complet.  

La cire froide

Cette méthode consiste en l’application de bandes de cire froide, déjà toutes prêtes à l’emploi, qui vont se coller au poil, pour l’arracher dans sa globalité une fois la bande retirée. Une méthode rapide et efficace, avec en prime une peau toute douce pendant plusieurs semaines!  

Arraché avec le bulbe, le poil mettra plus de temps à repousser et surtout, il s’affinera au fil des épilations. Le résultat est donc plus durable qu’après un rasage, et la peau reste douce et souple.  

Les premières épilations peuvent être plutôt douloureuses, mais les suivantes le seront moins.  

Pour toutes les méthodes plus douloureuses, préparez votre peau avant de l’épiler. Dans un premier temps, le passage au gommage est nécessaire, idéalement plus de 24 heures avant de s’épiler. Ainsi la peau ne subit pas deux agressions l’une sur l’autre.

Juste avant de vous attaquer à une zone, glissez un glaçon sur la zone ciblée à l’aide d’un gant de toilette: le froid aura un double effet; anti-inflammatoire et anti-douleur.  

La cire chaude

Même principe que la cire froide, la chaude s’achète sous forme de pot. Après l’avoir chauffée, il faudra étaler la cire sur la zone à épiler à l’aide d’une spatule, la laisser refroidir quelques secondes, puis retirer la cire en tirant d’un coup sec, dans le sens contraire de la pousse du poil (donc de bas en haut pour la jambe par exemple).

La repousse est identique à celle de la cire froide.

Une petite préparation est de mise. Pour qu’elle devienne liquide, la cire doit être chauffée. Si vous le faites au micro-ondes, attention au risque de brûlures. Le bain-marie reste la solution à privilégier, car la cire ne montera pas trop en température. Du côté de l’application, l’épilation à la cire chaude peut s’avérer un peu fastidieuse si l’on n’a pas l’habitude: il faut bien doser la quantité de cire que l’on met. Trop fine, le risque sera de rater quelques poils. Tandis que trop épaisse, la cire ne va pas suffisamment adhérer au poil.    

Afin d’éviter tout risque de brûlure, testez la température de la cire; à l’aide d’une spatule, prenez un peu de cire dans le pot et tapoter avec votre doigt (ne plongez pas le doigt directement dans le pot). Profitez-en pour vérifier la consistance de la cire, en la laissant couler de la spatule. Elle ne doit être ni trop ni pas assez liquide.

L'épilateur électrique

Grâce à sa durée de vie et sa facilité d’emploi, l’épilateur électrique est de plus en plus prisé par les femmes. Il permet d’éviter certains désagréments comme les coupures, les tiraillements ou les poils incarnés.  

L’épilateur électrique va arracher le poil en profondeur dans sa globalité. Plus vous vous épilez avec cette méthode, plus les poils s’affineront et la repousse se fera lentement.  

La grande question que beaucoup de femmes se posent avec cette méthode: quelle longueur de poil? Trop court, le risque sera que la machine n’arrive pas à l’arracher. Trop long, la douleur sera plus forte. Suivant les zones, cette méthode peut aussi s’avérer très douloureuse.

Choisissez votre moment! Fatigue, menstruation, stress… notre corps ne réagit pas toujours de la même manière à la douleur. Nous sommes parfois plus sensibles et il advient d’éviter une méthode douloureuse dans ces moments-là. Entre chaque séance, pensez à exfolier votre peau pour éviter les poils incarnés et surtout, ne faites pas l’impasse sur l’hydratation, à base d’aloe vera ou d’huile végétale par exemple.  

Femmes enceintes: une pilosité inattendue  

Nombreux sont les changements qui surviennent sur notre corps avec la grossesse: les poils ne sont pas en reste! «La pilosité peut jouer quelques tours aux femmes enceintes. Le plus fréquent? Une petite lignée de poils qui part du nombril et qui va vers le bas. Pas de panique, ces poils sont transitoires!», rassure Océane Pernet, avant d’ajouter: «Idéalement, il ne faudrait surtout pas y toucher. Le risque, si on commence à les épiler, est qu’ils repoussent après la grossesse, cette fois-ci plus durs et foncés.»

Soleil et épilation ne font pas bon ménage  

Que ce soit juste avant ou juste après la séance d’épilation, évitez de vous exposer au soleil. Celui-ci va en effet assécher la peau, qui aura déjà subi des petites agressions avec l’épilation. «De plus, le soleil peut provoquer des réactions cutanées plus importantes, comme le développement de plaques ou points rouges. Prenons soin de notre peau et évitons d’enchaîner des agressions sur celle-ci.» Dans tous les cas, le mot d’ordre pour en prendre soin: hydratation, hydratation et hydratation!

Pour vous messieurs  

De plus en plus d’hommes se tournent vers des méthodes d’épilation. Bien qu’une majorité privilégie les instituts, certains décident de tester l’épilation maison! Vers quelle méthode se tourner? «A nouveau, tout dépend de la zone et de leur pilosité. Comme généralement les poils des hommes sont plus drus, durs et foncés, je vais leur recommander la crème dépilatoire ou le rasoir. Ces méthodes sont faciles à faire soi-même et indolores.»

Développement de zones plus foncées après des passages à l’épilation

C’est ce qu’on appelle l’hyperpigmentation inflammatoire. Océane Pernet nous explique: «C’est un phénomène inflammatoire qui engendre une surproduction de la mélanine, le pigment de coloration de la peau. Le surplus de mélanine va s’incruster au niveau du poil enlevé et va faire des taches.» A l’image de la moustache ou des aisselles, certaines zones auront plus tendance à se noircir. Pour réduire le risque de ce phénomène, la pharmacienne conseille de bien exfolier et nettoyer sa peau avant l’épilation et d’éviter le rasage. 

Un mot pour la fin?  

«Arrêtons avec cette dictature du poil!», s’exclame bienveillamment Océane Pernet, qui se réjouit de voir la révolution féministe prendre de l’ampleur. «De plus en plus de femmes décident de ne plus s’épiler, et je pense que c’est une très bonne chose. Chacune devrait se sentir libre de faire ce dont elle a envie, sans être dictée par des normes sociales. Une femme qui ne s’épile pas reste belle et coquette!» Pour la pharmacienne, le plus important est d’être en adéquation avec ses envies et de se sentir bien. Et pour celles qui souhaitent s’épiler, Océane reste persuadée que chacune trouvera la méthode qui lui conviendra le mieux, et elle sera à vos côtés pour vous conseiller selon votre type de peau, de poils et de la zone à épiler.

Commandez la carteplus gratuitement

Votre fidélité récompensée !

La carteplus est gratuite et valable dans tout le réseau. Elle vous permet d'accumuler des points sur chaque achat*. Ces points se transforment en cash ou en bon d'achat.

*sauf médicaments remboursés